SONDAGES     STATS LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Patrick Roy, McDonald's et défaite des Islanders: déclaration étrange


PUBLICATION
Cedrick Gervais
23 avril 2024  (11h45)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS
Facebook    Instagram    Thread




Patrick Roy
Crédit photo: Sports Addik

Dans leur série contre les Hurricanes de la Caroline, l'équipe dirigée par Patrick Roy était sous pression dès le départ, après avoir perdu le premier match. Il était donc crucial pour eux de rebondir rapidement pour éviter de se retrouver dans une situation difficile.

Les choses semblaient bien commencer pour les Islanders de New York, prenant les devants 3 à 0 jusqu'au milieu de la deuxième période. Cependant, malgré cette avance confortable, tout s'est écroulé à ce moment-là.
Il semble que la décision de préférer Semyon Varlamov à Ilya Sorokin en début de série n'a pas porté ses fruits pour les Islanders de New York, car le cerbère a écopé d'une pénalité, ce qui a permis à Teuvo Teravainen de marquer et de rapprocher les Hurricanes au score.
Ce but a semblé insuffler de l'élan à l'équipe de Rob Brind'Amour, qui a ensuite intensifié le rythme du jeu. Seth Jarvis a réduit l'écart à 3 à 2 en milieu de troisième période, avant que Sebastian Aho et Jordan Martinook ne marquent à seulement neuf secondes d'intervalle, permettant ainsi aux Hurricanes de prendre les devants pour la première fois du match.
Malgré les efforts des Islanders, ils n'ont pas réussi à renverser la vapeur et ont finalement concédé un cinquième but dans un filet désert, mettant fin à leurs espoirs de victoire dans ce match.
Toutefois, une statistique très préoccupante a été soulevée par de nombreux journalistes après la rencontre. En effet, les Islanders de New York, dirigés par Patrick Roy, n'ont réussi à décocher que douze lancers vers le filet défendu par Frederik Andersen, dont seulement cinq ont été enregistrés lors des 40 dernières minutes de jeu.
À LIRE AUSSI: Canadiens: Dach se vide le coeur et lance un gros message
À LIRE AUSSI: On sait maintenant pourquoi Suzuki a dit non à Hockey Canada
« Oh qu'on n'aimerait pas être dans le vestiaire de Patrick Roy après cette rencontre... » - TVA Sports

Cette statistique est particulièrement inquiétante, surtout pour une équipe comme les Islanders de New York, qui ont traditionnellement adopté une approche agressive en tirant de toutes les positions et en cherchant à capitaliser sur les rebonds devant le filet adverse.
Comparativement, les Hurricanes de la Caroline ont démontré une présence offensive impressionnante en enregistrant un total de 39 tirs au but au cours de la rencontre. De plus, ils ont également tenté 36 autres tirs qui ont été bloqués par les joueurs des Islanders, ce qui témoigne de leur domination en territoire ennemi.
La tournure des événements a véritablement agacé l'entraîneur-chef québécois, au point où il a manifesté sa frustration lors de sa conférence de presse. Il a notamment fait une déclaration chargée d'émotions qui a capté l'attention des médias et des observateurs.
« Je me fous des tirs bloqués. Parlez-moi des tirs au but. Les tirs bloqués sont calculés par un gars assis quelque part dans l'aréna ou dans un McDonald's. En fait, je n'ai aucune idée d'où il calcule ça. » - Patrick Roy

Dans un McDonald's? Je l'avais jamais entendu celle-là!
Par contre, le problème est que, malgré les nombreux tirs bloqués par la brigade défensive des Islanders, les Hurricanes ont réussi à atteindre le filet adverse trois fois plus souvent que l'équipe de Patrick Roy.
Il est impératif que les Islanders évitent cette situation coûte que coûte s'ils veulent gagner le troisième match, car tirer seulement 12 fois au but dans un match aussi crucial que celui d'hier soir est tout bonnement inacceptable.
SONDAGE
23 AVRIL   |   140 RÉPONSES
Patrick Roy, McDonald's et défaite des Islanders: déclaration étrange

Croyez-vous que les carottes sont cuites pour Patrick Roy et les Islanders de New York?

Oui9668.6 %
Non4431.4 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques

LETSGOHABS.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS